Les 3 conditions du bonheur ? : Santé – Amour – Passion


Je vous le rappel, sur ce blog, je parle de bac, mais aussi des moyens pour être plus heureux et s’épanouir. Car cela me semble important, voire indispensable, de se connaître, de sentir bien avec soi-même, pour pouvoir réussir son bac, (et aussi sa vie…). Alors, le bonheur, tel est l’objet de ce nouvel article 🙂

C’est en parlant avec ma mère qui était quelque peu triste de ne pas pouvoir aider financièrement mes frères qui galèrent un peu, que j’ai eu cette réflexion.  Je lui ai alors déclaré, avec sans doute une certaine part de naïveté: « Tu sais, moi je pense que le plus important dans la vie c’est la Santé, l’Amour, et la Passion ». Cela dit, je crois vraiment en ce que j’ai dit. C’est pourquoi je vais donc essayer à travers cet article de développer mon affirmation ! 🙂

Ne sois pas triste ! 🙂 Commence par prendre conscience des conditions qui peuvent te rendre heureux.


Bien sûr, je n’ai que 18 ans, et sans doute que ma vision de la vie évoluera. Mais pour le moment, je vois le bonheur ainsi. J’espère être pertinent en écrivant ces 3 conditions du bonheur. A vous de me le dire.

Pour être heureux, il faut donc:

  • La santé

Définition: la santé c’est avoir un équilibre psychique, un bon fonctionnement intellectuel et un bon fonctionnement de l’organisme.

Pour être heureux, on a besoin d’être en bonne santé. Puisque lorsque la santé est là, on a la possibilité de faire ce que l’on désire. Souvent, d’ailleurs, par santé ça nous évoque le mot maladie, surtout maladie physique. Or il faut aussi avoir une bonne santé mental, avoir le moral (voir paragraphe « Amour »).

Pour autant, par exemple l’handicapé physique, ne peut-il pas être heureux ? Je pense que si, mais ce sera plus difficile, car il va devoir se battre plus qu’une personne en meilleur santé pour obtenir ce qu’il souhaite et être heureux…

Pour entretenir sa santé, le sport est super important à mon avis. Il permet de s’oublier. Par exemple, j’aime beaucoup courir avec de la musique aux oreilles (du Coldplay – My favorite band ! Yeah !). C’est mon petit moment à moi, où je peux m’évader et penser à des choses positives, lorsque j’ai pas trop le moral.

Prendre conscience de sa bonne santé lorsque l’on est triste, c’est déjà essentiel. Car, ça signifie qu’on peut vivre. Et n’est-ce pas indispensable pour l’Homme de vivre pour pouvoir ensuite être heureux ? ^^ Prenons chaque jour conscience de ça.

  • L’amour

Définition: l’amour c’est un sentiment d’attachement absolu, un lien affectif puissant, ou encore un sentiment d’affection et d’attachement profond qu’éprouve une personne pour une autre.

L’amour de soi, l’amour d’une autre personne, l’amour des autres. L’amour, mais aussi l’amitié, c’est ce qui permet de nouer des relations, de s’enrichir des autres. « L’enfer est tout entier dans ce mot: solitude », disait V.Hugo. En effet, certes nous avons parfois besoin d’être seul pour réfléchir, penser, se retrouver soi-même. Mais nous avons surtout besoin de donner et de recevoir de l’amour. Et c’est parfois bien plus difficile qu’il n’y parait, surtout en fonction de ce que l’on a pu vivre dans le passé.  Mais, c’est l’essence même de l’Homme, sans quoi je pense qu’il ne peut pas être pleinement heureux.

Ainsi, pour s’épanouir, il faut avoir de l’estime pour soi, il faut des amis, ainsi qu’une famille. D’ailleurs, Pourquoi ne pas commencer par prendre confiance en soi, afin de pouvoir mieux communiquer avec les autres ?

L’amour de soi

Mais surtout, c’est important de s’aimer, de s’accepter. C’est la base pour pouvoir nouer des relations avec les autres. S’aimer soi-même c’est se comporter comme un ami envers soi-même. C’est donc être indulgent envers soi: critiquerions-nous un ami, le couvririons-nous de reproches à chaque à chaque erreur ? Le traiterions-nous de tous les noms, du genre: « Pauv’ con ! Quel connard celui là » etc… (ça me tenais à cœur d’illustrer ces propos mdr !) ? Ne me dîtes pas que si ! Lol Autrement c’est que ce n’est pas un ami ! 🙂

Il faut apprendre à se parler avec des mots respectueux, à être indulgent envers nous-mêmes, à nous offrir des moments agréables. Toutefois, il faut bien distinguer l’amour de soi de l’égoïsme, qui lui, consiste à ne satisfaire que ses propres intérêt, le plus souvent au détriment des autres.

L’amour des autres

Aussi, parlons de l’amour des autres. C’est quelque chose qui me tient à cœur. En ce qui me concerne, assez tôt (vers10-11 ans peut-être…)   j’ai été quelqu’un de tolérant, d’indulgent envers ceux que je pouvais rencontrer autour de moi. Ainsi, quand certains de mon âge, se moquaient assez méchamment d’un camarade de classe pour des raisons infondées, je trouvais ça injuste et ne participais pas à cet acharnement, et ce, même si cette personne n’était pas forcément un ami. Pourtant, je pense qu’il m’aurait été facile de me moquer à mon tour, et par la même, d’être considéré comme quelqu’un de « cool », en faisant rire mes camarades sur le dos de cette personne.

Mais, assez tôt (je ne saurai dire vers quel âge non plus malheureusement), j’ai intégré cette phrase: « ne  fais pas aux autres, ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse ». Je me demande d’où je l’ai entendu et pourquoi elle m’a tant marquée. Mais ce qui est certain, c’est qu’elle m’a construit sur ce chemin de tolérance. C’est plus tard que j’ai découvert que ça venait de Confucius, philosophe chinois de 500 ans av. J-C.  Ainsi, plutôt que de me moquer, ou de blâmer, j’essaye (j’avoue, je me le demande pas systématiquement pour les gens méchants, que je peux au premier abord critiquer) de me demander pourquoi telle personne est ce qu’elle est, c’est-à-dire parfois violente, méchante, timide, complexée… car l’humain se cache derrière le criminel, la souffrance se cache peut-être derrière la méchanceté.

Aujourd’hui, je n’ai pas changé. En écrivant cela, je pense à 3 personnes de mon âge que je côtoie qui sont bien souvent dans ce cas là. Je trouve toujours facile de s’acharner sur une personne parce qu’elle est sans doute plus faible. Je choisi de faire preuve de compassion, d’empathie, plutôt que de choisir la facilité, alors que je pourrai très bien moi aussi « m’amuser » à critiquer, me moquer, et ainsi « être cool » auprès de mes amis. Pour autant, je ne vole pas toujours à leur secours: je ne me risque pas forcément de les défendre, car je n’ai pas suffisamment  confiance en moi pour m’affirmer ainsi. Mais il m’arrive quand même parfois de le faire.

Pour finir, je tiens à dire que, bien sûr que je ne suis pas un ange. Bien sûr qu’il y a donc sans doute une part d’hypocrisie dans ce que je dis. Mais je ne suis qu’un Homme avec ses défauts, et ses qualités. Mais, ce qui est certain, c’est que j’ai choisi cette voie de tolérance envers les autres. Comme vous, peut-être, d’ailleurs ? 🙂

Au final, je pense que pour être heureux, il faudrait peut-être aussi respecter et aimer les autres, le monde, sans pour autant se laisser marcher sur les pieds puisque l’on a appris à s’aimer et se respecter soi-même.

  • La passion

Définition: la passion c’est une énergie qui suppose un engagement vital; le passionné est une personne qui a un gout très vif pour quelque chose.

La passion que l’on oppose souvent à la raison souffre souvent d’une image négative. Bien sûr, il faut être raisonnable, faire parler sa raison. Mais aussi, sa passion. Car la passion permet de déjouer tous les obstacles, contraintes que l’on peut rencontrer au cours de la vie. Elle permet d’avoir une énergie gigantesque à toute épreuve. Le passionné est animé par un intérêt très fort pour ce qu’il entreprend. Il ne voit souvent pas le temps passer lorsqu’il fait cette action passionnante. Et il n’y a rien de plus épanouissant.

Eh Oh !  je vous entend me hurler dessus, en grognant: « Et l’argent, dans tout ça ? Oui, l’argent, ça rend pas heureux, peut-être ?! « . Du calme, j’y viens 🙂
Cependant, je tiens à préciser tout de suite, que ça me paraît évident que l’argent ne permet pas à lui seul de rendre heureux (voyez les points précédents ! 🙂 ). Car l’argent n’est qu’une invention de nos sociétés modernes, qui tend à créer des besoins qui ne sont pas forcément essentiels pour être heureux. Mais il faut reconnaître qu’avoir beaucoup d’argent, dans notre monde, permet d’être plus libre; et c’est principalement de cette liberté que peut naître un certain bonheur. Il faut relativiser: attention à ne pas donner trop d’importance à l’argent; cela nuirait à votre bonheur !

Mais pour en revenir au passionné, en effet, très souvent, voire inévitablement, le passionné est riche. Riche intérieurement, mais aussi riche financièrement. Riche intérieurement car il s’épanouit dans son apprentissage. Riche financièrement car en effet, entreprendre quelque chose uniquement pour gagner de l’argent est souvent limité. En revanche, si l’on fait quelque chose également pour son plaisir, parce qu’on est motivé, et pas uniquement pour l’argent, on peut bien souvent s’attendre à gagner beaucoup plus d’argent que l’on aurait pu espérer. Et cela s’explique par les raisons évoquées plus haut: le passionné ne voit pas le temps passer, il s’abandonne à sa tâche, il persévère malgré les difficultés, il est déterminé. C’est un PA-SSIO-NNE !

Le hic

Vous me direz, encore faut-il trouver sa ou ses passions !  Et est-il possible de n’avoir aucune passion ? Je ne pense vraiment pas… Ce serait triste quand même. Vous avez quand même quelque chose pour laquelle vous portez un intérêt très fort, même si ça ne vous semble pas être une passion.

Exemples de passions: écouter de la musique, jouer d’un instrument (piano, violon, guitare….), la lecture, l’écriture, enseigner, regarder des films/séries, faire du sport (VTT, foot, courses…), faire rire ses amis, l’informatique, la photographie, le bricolage, les animaux, l’histoire, les jeux, les enfants (oui, ils peuvent être passionnant…), vous-même (!)  etc…

Cette liste n’est évidemment pas complète ! 🙂 Alors, à vous d’y réfléchir ! 🙂

Pour finir, je vous renvois à cette citation de ma page de présentation« Rien de grand ne s’est accomplie ici bas sans passion »HEGEL (1770-1831), philosophe allemand. A méditer 🙂

Maintenant, vous voulez bien me rendre un petit service ? Exprimez-vous s’il vous plait 🙂 C’est ce qui m’encourage à faire ce blog.
Des remarques ? Dîtes-moi ce-que cela vous inspire ? Êtes-vous d’accord avec ma vision ? Je vous réponds au plus vite 🙂 Et n’hésitez pas à partager l’article : par Facebook, par email…. (voir boutons ci-dessous).

Publicités

13 commentaires sur “Les 3 conditions du bonheur ? : Santé – Amour – Passion

  1. « Si j’étais amnésique, ça m’emmerderai de ne pas te connaître, ni toi, ni ton blog. »

    Désolé, je ne peux pas le dire autrement :p

    Je trouve l’idéal de cet article très sympathique, de plus, j’adore cette façon légère et en même temps sérieuse de traiter des sujets très philosophiques mais sans rentrer dans la profondeur (pardon, ‘ennui’ est un meilleur qualificatif) d’une dissertation (ce qui ferait piquer du nez les lecteurs).

    Je suis (une fois encore !) en total accord avec toi, et j’ajoute même une référence culturelle en réponse au principe honorable auquel je m’attache aussi (cf : « ne fais aux autres, ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse ») :  » Chrysalde – Oui ; mais qui rit d’autrui
    Doit craindre qu’en revanche on rie aussi de lui. »
    Molière, L’Ecole Des Femmes, 1663.

    En bref je trouve cet article très bien rédigé, choisi et intéressant. J’espère que je pourrai encore passer de nombreuses minu.. heures, sur ton blog !

    À très bientôt,
    Alexis 🙂

    • Toujours fidèle, toi ! 🙂

      Merci beaucoup Alexis ! :)Lol Je crois que je pourrai dire de même envers toi 🙂 Et malgré ton « jeune » âge, tu es vraiment quelqu’un de mature. Tu iras loin !

      Merci, pour cette « beau référance culturel » Ahahah ! :p
      En plus, je l’ai lu en 2nde ! 🙂

      C’est vrai qu’une dissertation, qu’est-ce-que ça peut être chiant, à lire ET à faire ! ^^ De toute façon, le système scolaire actuelle est archaïque. Il ne prend pas en compte nos besoins, les besoins des élèves, mais ne fait que nous imposer un tas de choses,en crachant des connaissances qu’on doit ingurgiter.
      Bien sûr, qu’on peut malgré tout réussir, même très bien réussir. Mais ne nous étonnons pas de voir un taux d’absentéisme aussi fort, par exemple…

      La société, le monde évolue, pendant que le système scolaire reste inchangé. C’est dommage.

      Bref, ceci est un autre sujet, qui fera peut-être l’objet d’un prochain article ?! Lol

      A bientôt, Alexis ! 🙂
      Nivek

      • On pourrait partir sur un sacré débat.. bien que l’on irait tous les deux dans le même sens !

        Tiens, j’ai un carnet à citation justement (où j’ai entre autres écrit cette citation de Molière (du livre que j’ai aussi étudié cette année.. en 2nde donc)) et je vais y ajouter ta terrible citation que j’acquiesce totalement : « La société, le monde évolue, pendant que le système scolaire reste inchangé. C’est dommage. »

        Pas étonnant que les élèves soit dégoûtés de la lecture, quand on compare une description longue (et douloureuse) de Balzac que l’on étudie en cours, avec un Pavé énorme mais extraordinaire de Guillaume Musso (qu’on ne risque pas d’étudier en cours, les pavés de Hugo sont bien plus ennuyeux !).

        D’ailleurs, j’ai déjà dans mes projets d’écrire un article (ou une trilogie… ou même une série ^^) sur la façon moderne (ou tout au moins intéressante) d’écrire, tout en gardant la logistique de la dissertation, mais en effaçant le côté froid journalistique et pavé antipathique (rime riche !) !

        Si j’arrive un jour à aller loin, j’essaierai de ne pas changer ; au pire, je relirai ton article pour me recadrer 😉

        À très vite Nivek 😀
        Alexis

        PS : Mais quel pavé je viens d’écrire :O

  2. Mdr !

    Quel honneur, d’entrer dans ton carnet de citation !!! 🙂
    Je trouve que c’est d’ailleurs une idée super intéressante, de noter ainsi les phrases qui t’interpellent.

    J’ai hâte de lire tes nouveaux articles 🙂

    Nivek, pour vous servir.

    PS: c’est marrant, car j’ai lu un article dimanche, où le milliardaire Murdoch (propriétaire de FoxNews, The Suns, The Times…) s’exprimait à ce sujet en allant dans mon sens: « Tout a changé, sauf l’éducation » 🙂 Mais on en reparlera. C’est pas vraiment le sujet pour en parler, ici 🙂

    • C’est déjà excellent de penser (en partie ?) comme lui, maintenant, si les millions (milliards ?) suivent, ça peut être bien aussi :p

      Bah, personnellement, je travaille sur un article à propos de la dissertation, justement dans le souci de l’éducation mais en la mettant encore plus ensuite dans le contexte du blogging (faut que ça cible le plus de monde possible ^^).

      À bientôt 🙂

      Alexis, pour vous servir également :p

      PS : Chaque personne est un humain sachant aligner des mots, que ce soit un Prix Nobel ou un Prisonnier, chacun mérite d’entrer dans un livre de citations. Tu n’es aucun des deux (bien que je te souhaite de devenir plus le premier que le second ^^) mais ta (tes ?) phrases marquantes méritent leur place dans un/mon répertoire de citations 😉

  3. Je suis tout a fait d’acc avec toi, ton « jeune » age te donne justement la naiveté de voir le monde avec un regard « juste », sans arrière pensée, sans à priori.

    J’ai la chance de cumuler santé, amour et passion: santé de ma jeunesse, amour de mon entourage et amour pour mon entourage, et passion… ma passion est dévorante ! Elle m’a prise dès la naissance, avant meme ! Quand j’étais dans le ventre de ma mere. Ma passion actuelle s’appelle Electre et Urmanie mais prend le nom de n’importe quel équidé. Et oui je suis mordue de cheval comme on dit ! J’ai débuté à 6 ans et 22 ans plus tard la passion est encore plus forte.

    Dur dur dès lors de concilier vie sentimentale, vie professionnelle et une telle passion. Elle me prend presque tout mon temps et toutes mes pensées. J’arrive à maintenir l’équilibre mais parfois j’ai l’impression d’etre un funambule… si jamais tu as envie d’écrire un article sur ce fameux équilibre… je suis preneuse !

    Je vais lire la suite de tes articles avec attention.

    • Merci beaucoup Carole (j’ai enquêté ! :p) pour ta contribution 🙂

      Oui, c’est vrai, tu n’as pas tort. Je peux voir le monde avec moins de préjugés.
      Ah, je suis content de voir que tu sembles adhérer à ma vision. Tu m’as l’air d’ailleurs tout à fait heureuse; et PASSIONNEE ! 🙂 D’ailleurs, ton commentaire retranscrit très bien la passion que tu portes pour l’équitation 🙂 (et j’ai été jeter un coup d’œil sur ton blog… Avec des photos biens sympa’ ! )
      Et oui, faut pas que la passion prenne trop de place, car autrement, cela devient néfaste… Pour soi, et son entourage. Mais ça, tu l’as bien compris 🙂

      En disant que tu vas suivre mes articles, tu me fous un peu la pression ! mdr ! Mais je suis content que cet article t’ai plus, j’espère que les prochains aussi.

      Merci, Carole ! A bientôt !
      Nivek

  4. Pingback: 30 citations sur le bonheur: à méditer ! « Objectif bac

  5. J’ai adoré ton article pleins de bon sens et de clairvoyance comme quoi la valeure n’attend pas le nombre des années aux âmes bien nées !
    Merci de m’avoir remonté le moral..puis je faire suivre cet article sur un forum de discussion pour personne souffrant de dépression en core merci! Stéphanie.

    • Merci beaucoup Stéphanie, pour ton commentaire très positif ! Cela me remplit de joie ! 🙂

      Je t’en prie, partage-le, si tu penses qu’il peut inspirer quelque chose de positif ! 🙂 (met juste un lien vers le site, ou le nom de l’auteur 😉 )

      Merci, et à bientôt peut-être, Stéphanie ! 🙂

  6. Pingback: Les 5 raisons qui me motivent à écrire (ici ou ailleurs)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s