Gérer son temps de travail avec la méthode Pomodoro


Quelle est cette méthode ? C’est la méthode Pomodoro ! Hein ? Pomodoro, c’est quoi c’te truc ?
C’est ce qui va changer votre façon de travailler ! 🙂

Pour la petite histoire, l’origine de ce nom un peu étrange provient en fait de l’italien qui veut dire « tomate ». Pourquoi tomate ? Car le créateur de cette méthode l’avait testé  avec une minuterie en forme de tomate trouvée dans sa cuisine.

Pourquoi je pratique cette méthode ?

Cela va faire 3 semaines, que j’applique le plus souvent possible cette méthode.  Et je dois dire que je suis très surpris… ! Car c’est vraiment très efficace (quand je parviens à me mettre au travail !) , et tellement simple à mettre en place.

PomodoroIci, j’ai fais un tableau dans un petit carnet, qui comptabilise les Pomodoros pour chaque tâche que j’ai planifié

En fait, je connaissais l’existence de cette méthode, j’en avais déjà entendu parlé sur internet, mais je ne m’y étais pas plus intéressé que ça. Mais c’est en recevant un ebook sur cette méthode justement, qui expliquait simplement et concrètement à travers des exemples, comment on pouvait s’en servir, que j’ai décidé de m’y mettre pour de bon !

Et maintenant…

J’ai téléchargé une superbe application: FocusBooster, qui reprend les principes de cette méthode. Mas vous pouvez utiliser une appli de votre portable, ou encore votre montre (avec le cadrant qui tourne, ça peut être pas mal). Mais l’avantage du logiciel c’est que tout est automatisé: pause + temps de travail. Cela dit, on a pas forcément l’ordi’ d’allumer ou avec soi.

Les règles du jeu ?

La fameuse Pomodoro !  WWHHHAAA !!!!  Ouais, j’sais, c’est assez impressionnant… 😉

– Se procurer un chronomètre ou tout autre outil qui permet de décompter le temps.
Le régler sur 25 minutes, ce qui correspond à 1 Pomodoro: durant ces 25 min, vous allez travailler sur une tâche que vous avez définies à l’avance, écrit sur un papier.
– Au bout des 25 min, vous avez le droit à une pause de 5min. Durant cette pause: repos total ! Reposez votre esprit, ne faites pas de choses excitantes (jeu vidéo, télé, vidéos, internet…), soyez calmes.
– Il est interdit d’interrompre une Pomodoro, car c’est une unité indivisible de 25min. Si vous l’avez interrompu, cela ne compte pas, il faudra en refaire une entière !

Donc voilà: 25min de travail + 5 min de pauses, alternées. Au bout, de 4 Pomodoros (=1h40), accordez-vous une pause plus longue de 15 à 30min. Mais encore une fois, il faut éviter de faire des tâches complexes, intellectuelles.

Les bénéfices de la méthode me concernant

Elle m’apporte beaucoup ! En fait, plus que ce que je pouvais l’imaginer ! En effet, cette méthode m’oblige à me focaliser sur la tâche de façon vraiment efficace. C’est super puissant. En plus, c’est super réconfortant de voir qu’on a travailler sérieusement durant un certain temps, et qu’on peut se prendre une petite pause après.

Et donc, avec cette méthode, je n’ai plus le droit de consulter mes e-mails, de répondre à un message, non, rien de tout ça ! Vous savez, toutes ces petites interruptions de 5 min, qui au bout du compte nous font perdre 30min sur 1h de travail ! Ainsi, je dois rester à fond durant 25min, sur la tâche à accomplir (par obligation ou par plaisir).
En ne me laissant que 25min, je suis dans un certain état d’esprit, et je me dis: « Ah non, je répondrais pas à ce SMS, le temps est compté ! Je dois rester concentré. Et de toute façon, je pourrai y répondre à la pause, alors ça ne sert à rien de prendre de mon temps de travail ».
Au final, je prends pleinement conscience du fait que la moindre minute qui passe est importante !

Alors, toi, qu’attends-tu pour t’y mettre, franchement ? Tu n’as absolument rien à perdre, essaye !

Pour finir,  j’ai réfléchi longtemps, puis finalement j’ai eu une idée: je me suis dis que j’allais offrir le livre dont je parle dans cet article pour que vous puissiez approfondir la méthode, mais uniquement pour les personnes qui m’en feraient gentiment la demande en m’envoyant un email à objectifbac[at]live.fr
Pourquoi ? Car ça vous oblige à être actif ! Si je vous le donnais comme ça, juste en cliquant sur un lien, je suis certain que vous l’ouvrirez, jetterez un coup d’œil puis l’oublierez aussitôt après l’avoir fermé.
A travers cette démarche, vous devenez actif ! Et non passif ! 🙂

Publicités